Soutenance de thèse de Daniel-Alexis Jindra

Daniel-Alexis Jindra a soutenu sa thèse intitulée « L’immeuble résidentiel genevois pendant les Trente Glorieuses. Fabriquer le standing à Genève » sur un sujet encore trop peu approfondi jusque là au profit du logement social qui a occupé largement le champ des études sur l’habitat collectif.

Composition du jury :
Professeur Dario Gamboni, président du jury
Professeure Leïla El-Wakil, directrice de thèse
Professeure Marie-Teres Stauffer (Université de Genève)
Professeur Philippe Dufieux (Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon)
Professeur Bruno Vayssière (Professeur Emérite de l’Université de Savoie)

Prix de Genève pour l’expérimentation architecturale

Remise du Prix de Genève
Pavillon Sicli, 17 septembre 2019, 19h00

Membres du jury du prix :

Carlotta Dàro – Architecte
Leïla El-Wakil – Architecte et historienne de l’art
Francesco Della Casa – Architecte cantonal
Daniel Grataloup – Président
Christian Dupraz – Architecte
Jean-Pierre Greff – Directeur de la Haute école d’art et de Design
Julien Grisel – Architecte
Grabriele Guscetti – Ingénieur
Sabine Nemec-Piguet – Directrice de l’Office du patrimoine et des sites
Andreas Ruby – Directeur du Swiss Architecture Museum de Bâle

Grâce à une donation de l’architecte Daniel Grataloup, le Prix de Genève récompense l’expérimentation architecturale sous toutes ses formes. En soutien à la recherche et l’innovation, il s’inscrit dans une volonté de dépasser les limites des styles existants, des contraintes physiques et des usages originels.   
Récompense internationale, le prix est doté de 30’000 CHF. Il s’adresse aux architectes, architectes paysagistes, urbanistes, architectes d’intérieur et ingénieurs. Sur un programme libre, les projets soumis peuvent être achevés, en cours de réalisation, des projets de concours ou de pure recherche. Le prix est ouvert aux professionnels et étudiants de tous les domaines liés à l’architecture. Le Prix est un encouragement à l’expérimentation architecturale. Il récompense les réalisations, techniques et concepts novateurs dans l’architecture.

 

Soutenance de thèse de Marcela Garcia

Doctorante à l’Université de Genève en histoire de l’architecture, Marcela Garcia a brillament défendu sa thèse intitulée Frameworks, Exhibitions and Effects of Four Europen Architecture Centers le vendredi 13 septembre à Uni Bastions.

Composition du jury :
Professeure Marie Theres Stauffer, présidente du jury, UNIGE
Professeure Leïla el-Wakil, directrice de thèse, UNIGE
Professeur Sergio de Sousa Lopez Figueiredo, Eindhoven University of Technology
Docteure Rute Figueiredo, Université de Rennes 2

 

Festival Histoire et Cité

Histoire et Cité

Histoire et Cité

https://mediaserver.unige.ch/play/117498

La rade de Genève
Table ronde avec Robert Cramer, Bénédict Frommel
et Leïla el-Wakil
Modération: Isabelle Brunier
Samedi 30 mars | 11h
Uni Dufour, Salle U408

Depuis l’Antiquité, mais surtout entre les XVIe et XXe siècles, l’espace aquatique du bout du lac a été modifié, aménagé, embelli. Aujourd’hui, la construction de la nouvelle plage des Eaux-Vives prévoit le déplacement de nombreuses activités traditionnelles des quais. Le dégagement de ces espaces suscite tant la crainte que l’engouement, et aussi le désir de nouveaux usages.

En partenariat avec l’Association pour l’étude de l’histoire régionale (AEHR)

photo Suzanne Kathari

D’une Rive à l’Autre: Patrimoines Croisés

« Cet ouvrage de mélanges est dédié à la professeure Leïla el-Wakil, historienne de l’art, architecte et spécialiste dans le domaine de la conservation du patrimoine bâti. À l’occasion de son départ à la retraite, 75ee33f0-9588-44db-9c7c-d1856e47a887après trente ans de carrière au sein de l’alma mater genevoise, ses collègues, amis et anciens élèves, historiens de l’art, professionnels et experts du patrimoine culturel, ont voulu lui rendre hommage en contribuant à cet ouvrage. D’une rive à l’autre : patrimoines croisés reflète les intérêts interdisciplinaires liés aux travaux de Leïla el-Wakil, dont la carrière se situe à la croisée des chemins entre l’architecture locale et le patrimoine bâti méditerranéen. Il fait également écho à son engagement pour la sauvegarde du patrimoine à Genève et ailleurs, de même qu’à ses multiples actions éducatives et culturelles menées au sein de la Cité. L’ouvrage a été édité par Silvia Naef, professeure ordinaire à l’unité d’arabe de l’Université de Genève, Pauline Nerfin, son assistante et doctorante à l’unité d’histoire de l’art de l’Université de Genève et Nadia Radwan, son ancienne assistante et professeure assistante à l’Université de Berne. »

Naef, Silvia, Nerfin, Pauline et Nadia Radwan (éds.). D’une Rive à l’Autre: Patrimoines croisés. Genève: Slatkine, 2018.

Plus d’informations ici

Journées du patrimoine de Saint-Julien

Les 13, 14 et 15 septembre prochains se tiendront les 5eme Journées du patrimoine à Saint-Julien. Une partie de l’organisation a été confiée aux étudiants de l’Unité d’histoire de l’art de l’Université de Genève. Venez nombreux aux visites gratuites et publiques qui seront organisées à cette occasion!

Continuer à lire … « Journées du patrimoine de Saint-Julien »

Le MoMA achète Daniel Grataloup

Hier soir, dans les Salons de l’Hôtel Métropole, l’architecte-plasticien Daniel Grataloup célébrait l’acquisition par le MoMA de quelques 150 dessins et planches et 6 grandes maquettes. C’est une partie importante de l’oeuvre graphique et plastique du créateur français, installé à Genève dès 1966, qui part à New York et nous échappe. Pour quiconque a eu la chance de visiter l’atelier Grataloup de l’avenue Ernest Pictet, la chose est à la fois triste (pour Genève) et réjouissante.

Continuer à lire … « Le MoMA achète Daniel Grataloup »

Les guides, la vitesse, les images par Pierre Monnoyeur

Pierre Monnoyeur, historien de l’art, présentera en avant-première dans le séminair de Master Actualité de la recherche son ouvrage intitulé Les guides, la vitesse, les images. Le tourisme à Genève et dans sa région. La séance se tient de 12h15 à 13h45 dans la salle B 108 Bâtiment des Bastions et est ouverte à toute personne intéressée.

 


Continuer à lire … « Les guides, la vitesse, les images par Pierre Monnoyeur »

La carrière de l’architecte Anne Trocapel (1916-1988)

Président de l’Association des Jeunes auteurs romands, Guy Chevalley vient de soutenir son mémoire de mastère en histoire de l’art, intitulé La carrière de l’architecte Anne Torcapel (1916-1988).C’est ce dont il va nous entretenir lors de la première séance du séminaire Actualité de la recherche ce jeudi 27 septembre.


Continuer à lire … « La carrière de l’architecte Anne Trocapel (1916-1988) »

Le pourquoi du comment de la patrimonialisation dans un monde globalisé

A l’UNIL (Université de Lausanne, Anthropologie) se tient la deuxième journée d’un important colloque relatif au phénomène de patrimonialisation Shaping heritage-scapes processes of patrimonialization in a globalized world. Organisé par la professeure Irène Maffi (UNIL), Laurence Gillot (ULB), Anne-Christine Trémon (UNIL), ce colloque réunit un grand nombre d’anthropologues du monde entier venus réfléchir l’omni-présente obsession patrimoniale.

Continuer à lire … « Le pourquoi du comment de la patrimonialisation dans un monde globalisé »