Publication: César Auguste Pompée, L’hôtel de ville de St-Julien

« Le 8è livret [de l’association Mémoire et Patrimoine] vient de paraître et s’intitule : « CESAR AUGUSTE POMPEE, L’HOTEL DE VILLE DE ST-JULIEN ». Dans cette publication, le professeur Leïla el Wakil présente une importante recherche sur l’évolution de la forme et des fonctions des mairies, « nouvelles basiliques du peuple ». Elle retrace le parcours de César Auguste Pompée et de sa famile d’architectes a qui l’on doit d’importants édifices publics entre Jura et Savoie dans la deuxième partie du XIXe siècle, dont la Sous- préfecture et l’Hôtel de ville de St-Julien. Jean-Luc Daval évoque quant à lui, l’évolution de ce bourg entre 1815 et 1870 en soulignant les nouvelles pratiques politiques et architecturales de la Savoie. » (Signé Genève)

Le patrimoine historiciste en danger : hier et aujourd’hui

Le premier numéro en ligne de la revue Historismus vient de sortir. Il est accessible en ligne ici.

Vous y trouverez, entre autres contributions, mon article « Le patrimoine historiciste en danger : hier et aujourd’hui. »

Ce numéro est édité par Francine Giese, Sarah Keller, Axel Langer, et Ariane Varela Braga.

Lac de Thun, lors de la dernière rencontre du réseau Historismus

Journée d’étude sur l’historicisme en Suisse

Le samedi 10 octobre 2020, je présenterai une conférence intitulée « Le Patrimoine historiciste en danger » lors de la Journée d’études sur l’historicisme en Suisse organisée par le Réseau Suisse de l’historicisme au Château d’Oberhofen.

Le programme complet de l’événement est disponible sur le site des organisateur·rice·s, historismus.ch. La participation est gratuite, avec inscription obligatoire par e-mail: info@vitrocentre.ch.

Table ronde lors des Rencontres du développement

En tant que fondatrice et membre du comité SOS Patrimoine, j’ai pris part le 26 septembre 2020 à une table ronde organisée dans le cadre des Rencontres du développement sur la question suivante: « Quelle architecture voulons-nous ? »

Les autres participant·e·s à cette table ronde étaient Robert Cramer, président de la section genevoise de Patrimoine Suisse; Claude Haegi, président de CAR Lignum-Genève; et Philippe Meier, président de la Fédération des associations d’architectes et d’ingénieurs de Genève.

Un compte-rendu de la discussion par Thierry Mertenat est accessible sur le site de la Tribune de Genève ici.

Des vidéos (résumé et version intégrale) sont aussi accessibles sur le site des Rencontres du développement.

Visuel architecture

Table ronde au Festival Images Vevey 2020

Le 17 septembre, j’ai participé à une table ronde dans le cadre de l’exposition de Céline Burnand, « Al Hayat – La Maison des Vivants » au Festival Images Vevey 2020.

Ma présentation sur Helwan al Hammamat recontextualisait l’émergence de Helwan comme ville de villégiature thermale et de cure. Wilhelm Reil, médecin allemand, fut le fondateur de cette ville nouvelle et l’inventeur du premier sanatorium. L’hôtel Al Hayat, construit au début du XXe siècle devait connaître un déclin après la première guerre mondiale et ressurgir du déclin avec l’arrivée de René Burnand en 1926.

Les autres participant·e·s :

*Vincent Barras, directeur de l’Institut de Médecine à Lausanne, a évoqué ce que signifiait la tuberculose au début du xxe siècle et des moyens déployés pour la contrer.

*Nadia Radwan, Professeure assistante d’histoire mondiale de l’art
à l’Institut für Kunstgeschichte à Berne, a présenté le contexte de l’Egypte des années 1920-30 en lien avec le projet de « Renaissance » nationale (Nahda) et de modernisation mis en place sous Fouad Ier.

*Estelle Sohier, maître d’enseignement et de recherche au département de géographie et environnement de l’université de Genève, a mis en avant des photographies de Frédéric Boissonnas en Egypte.

Video: « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Feuillantines … »


Conférence par Leïla el-Wakil donnée en ligne pour la Société des Arts de Genève le 10 juin 2020.

Résumé

Deux portails d’apparat pour un domaine, telle est l’entrée en matière aux Feuillantines. Les allées souples du parc à l’anglaise mènent à une architecture à la beauté classique dessinée par un des grands maîtres de l’architecture genevoise que ses pas ont conduit jusqu’en Égypte. Là-bas cette éminente figure a collaboré à la construction des immeubles khédiviaux, de somptueux tant que monumentaux immeubles de rapport. Vous en apprendrez plus sur les commanditaires, les habitants, le concepteur, l’évolution de ce lieu prestigieux au cours des âges.

Vidéo

Enregistrement Zoom du 10.06.2020

Recension de l’ouvrage d’Ariane Varela Braga: Une théorie universelle au milieu du XIXe siècle. La Grammar of Ornament d’Owen Jones

Ariane Varela Braga nous livre en 2017 un ambitieux ouvrage, issu de sa thèse de doctorat soutenue à l’Université de Neuchâtel sous la direction du prof. Pascal Griener en 2013, qui traite donne de la Grammar of Ornament (1856), ouvrage majeur d’Owen Jones, une lecture renouvelée dans une contextualisation stimulante. L’érudition de l’ouvrage, la maîtrise de la théorie artistique du XIXe siècle, les propositions d’interprétation en font une lecture rafraîchissante et incontournable. Ma recension complète, à paraître dans la revue RACAR, est accessible ici.