Video: « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Feuillantines … »


Conférence par Leïla el-Wakil donnée en ligne pour la Société des Arts de Genève le 10 juin 2020.

Résumé

Deux portails d’apparat pour un domaine, telle est l’entrée en matière aux Feuillantines. Les allées souples du parc à l’anglaise mènent à une architecture à la beauté classique dessinée par un des grands maîtres de l’architecture genevoise que ses pas ont conduit jusqu’en Égypte. Là-bas cette éminente figure a collaboré à la construction des immeubles khédiviaux, de somptueux tant que monumentaux immeubles de rapport. Vous en apprendrez plus sur les commanditaires, les habitants, le concepteur, l’évolution de ce lieu prestigieux au cours des âges.

Vidéo

Enregistrement Zoom du 10.06.2020

Recension de l’ouvrage d’Ariane Varela Braga: Une théorie universelle au milieu du XIXe siècle. La Grammar of Ornament d’Owen Jones

Ariane Varela Braga nous livre en 2017 un ambitieux ouvrage, issu de sa thèse de doctorat soutenue à l’Université de Neuchâtel sous la direction du prof. Pascal Griener en 2013, qui traite donne de la Grammar of Ornament (1856), ouvrage majeur d’Owen Jones, une lecture renouvelée dans une contextualisation stimulante. L’érudition de l’ouvrage, la maîtrise de la théorie artistique du XIXe siècle, les propositions d’interprétation en font une lecture rafraîchissante et incontournable. Ma recension complète, à paraître dans la revue RACAR, est accessible ici.

L’enlaidissement de Chêne-Bougeries: est-ce vraiment une fatalité?

Une belle opportunité pour présenter l’action de l’association SOS Patrimoine. Contre l’enlaidissement de Genève au public chênois venu nombreux à cette occasion. Le débat qui s’est instauré à l’issue de la présentation fait état de l’intérêt et de l’implication des usagers de la ville et du canton face aux bouleversements urbanistiques et architecturaux auxquels ils sont confrontés. Il est urgent de rétablir un dialogue entre les décideurs et les experts et le grand public.

Soutenance de thèse de Daniel-Alexis Jindra

Daniel-Alexis Jindra a soutenu sa thèse intitulée « L’immeuble résidentiel genevois pendant les Trente Glorieuses. Fabriquer le standing à Genève » sur un sujet encore trop peu approfondi jusque là au profit du logement social qui a occupé largement le champ des études sur l’habitat collectif.

Composition du jury :
Professeur Dario Gamboni, président du jury
Professeure Leïla El-Wakil, directrice de thèse
Professeure Marie-Teres Stauffer (Université de Genève)
Professeur Philippe Dufieux (Ecole nationale supérieure d’architecture de Lyon)
Professeur Bruno Vayssière (Professeur Emérite de l’Université de Savoie)

L’Hôtel de Ville, un monument exceptionnel

19 septembre 2019, 17h30 Espace Jules Ferry, 2 avenue de Genève, Saint-Julien

De nouveaux documents récemment découverts permettront de jeter un éclairage nouveau sur la genèse et l’histoire du chantier de l’Hôtel de Ville de Saint-Julien, cité au coeur de cette cité en pleine mutation comme l’est l’entier du Grand Genève.

Quelques extraits de la conférence sont disponibles en vidéo ici.

 

Prix de Genève pour l’expérimentation architecturale

Remise du Prix de Genève
Pavillon Sicli, 17 septembre 2019, 19h00

Membres du jury du prix :

Carlotta Dàro – Architecte
Leïla El-Wakil – Architecte et historienne de l’art
Francesco Della Casa – Architecte cantonal
Daniel Grataloup – Président
Christian Dupraz – Architecte
Jean-Pierre Greff – Directeur de la Haute école d’art et de Design
Julien Grisel – Architecte
Grabriele Guscetti – Ingénieur
Sabine Nemec-Piguet – Directrice de l’Office du patrimoine et des sites
Andreas Ruby – Directeur du Swiss Architecture Museum de Bâle

Grâce à une donation de l’architecte Daniel Grataloup, le Prix de Genève récompense l’expérimentation architecturale sous toutes ses formes. En soutien à la recherche et l’innovation, il s’inscrit dans une volonté de dépasser les limites des styles existants, des contraintes physiques et des usages originels.   
Récompense internationale, le prix est doté de 30’000 CHF. Il s’adresse aux architectes, architectes paysagistes, urbanistes, architectes d’intérieur et ingénieurs. Sur un programme libre, les projets soumis peuvent être achevés, en cours de réalisation, des projets de concours ou de pure recherche. Le prix est ouvert aux professionnels et étudiants de tous les domaines liés à l’architecture. Le Prix est un encouragement à l’expérimentation architecturale. Il récompense les réalisations, techniques et concepts novateurs dans l’architecture.

 

Soutenance de thèse de Marcela Garcia

Doctorante à l’Université de Genève en histoire de l’architecture, Marcela Garcia a brillament défendu sa thèse intitulée Frameworks, Exhibitions and Effects of Four Europen Architecture Centers le vendredi 13 septembre à Uni Bastions.

Composition du jury :
Professeure Marie Theres Stauffer, présidente du jury, UNIGE
Professeure Leïla el-Wakil, directrice de thèse, UNIGE
Professeur Sergio de Sousa Lopez Figueiredo, Eindhoven University of Technology
Docteure Rute Figueiredo, Université de Rennes 2

 

Reconstruire Reims: l’apothéose du Déco

1 octobre 2019 , 18:45 Salle des Abeilles | Palais de l’Athénée

Anéantie à 80% durant la Première Guerre mondiale, Reims connaît un boom de reconstruction dans les années 1920 comme en témoignent son centre-ville et ses faubourgs. Cette  reconstruction, qui débute par la restauration du patrimoine ancien, désigne généralement la capitale champenoise comme capitale de l’Art Déco en France. Des édifices significatifs sortent de terre, de nouvelles artères sont percées ; les intérieurs détruits de l’Opéra et de l’Hôtel de Ville sont entièrement redécorés. Sous la conduite de Marcel Forestier, auteur du plan définitif de reconstruction et directeur des travaux (1921-1929), plusieurs figures d’architectes s’illustrent, épaulés par des artisans d’art de niveau exceptionnel qui apportent une contribution significative, comme les maîtres-verriers Jacques Gruber et René Lalique ou les peintres Maurice Denis, Gustave Louis Jaulmes.

 

 

 

International conference: Vernacular architecture as frame of life in historic and ancient communities

 

berlin april 2019

Research into rural architecture in a historical context raises questions about the external influences and internal forces guiding the evolution of architecture, its typological characteristics, and the determining factors of spatial organisation and architectural production. Methods of different disciplines must be applied to understand the complex relationships between object, space, and human beings. An interdisciplinary approach is imperative. Ethnological, linguistic, archaeological, and sociological methods are just as important as exact measurements and documentation of the built environment, but a standardised approach does not yet exist. The purpose of the conference is to bring together scholars working on similar projects with regard to research questions or methods and to create synergies between the ongoing projects and experts. The conference is structured to include thematic sessions and aims to reflect and to highlight the complexity inherent in the topic of vernacular architecture. The conference is organized in the framework of the DFG-financed project „Nubian Architecture“ that is carried out jointly by the Chair for History of Architecture and Urbanism of the TU Berlin and the DAI Cairo.

Vernacular-Architecture-TUB_DAIK_Invitation

Vernacular-Architecture-TUB_DAIK_Preliminary_Programm

I will have the pleasure to present in this conference a keynote lecture the 5th of April 2019, 18h30, Hassan Fathy and Nubia: learning from the vernacular.